Se former à l'initiative de l'employeur

Le plan de formation

Élaboré à l'initiative de l'employeur, le plan de formation regroupe les actions de formation qui répondent aux besoins d'évolution et de fonctionnemenent de l'entreprise. Il intègre les actions de validation des acquis de l’expérience (VAE) et les bilans de compétences.
Qui est concerné ?

Tout salarié peut être visé par une action de formation prévue par le plan de formation de son entreprise.
Le départ en formation est alors assimilé à l’exécution normale de son contrat de travail. Il ne peut pas s’y opposer (sauf cas particuliers) : la demande de l’employeur relève de son pouvoir de direction, ne pas s’y soumettre peut être qualifié de faute professionnelle pouvant justifier, le cas échéant, un licenciement.

Formations accessibles

Les actions relevant du plan de formation se classent en deux catégories :

  • actions visant à assurer l’adaptation du salarié au poste de travail ou liées à l’évolution ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise,
  • actions ayant pour objet le développement des compétences des salariés.
Mise en oeuvre

Vous pouvez demander à bénéficier des actions inscrites au plan de formation, notamment lors de votre entretien professionnel. Cependant, le choix des formations et des salariés bénéficiaires appartient à l’entreprise.

Financement la formation

Les frais de formation sont à la charge de l’entreprise qui peut faire une demande de financement auprès de l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) dont elle dépend.

La période de professionnalisation

La période de professionnalisation est un parcours de formation en alternance qui vise vise à favoriser l'évolution professionnelle et le maintien dans l'emploi des salariés.
Qualifications éligibles

La formation préparée dans le cadre de la période de professionnalisation doit avoir pour objectif  :

  • un Certificat de Qualification Professionnelle de branche (CQP) ou interbranche (CQPI),
  • un diplôme ou un titre professionnel enregistré dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP),
  • le « socle de connaissances et de compétences » (certification CléA),
  • une certification inscrite à l’inventaire de la Commission nationale de la Certification professionnelle (CNCP),
  • une formation éligible au Compte Personnel de Formation (CPF) en cas d’abondement.
Public concerné

La période de professionnalisation est ouverte aux  salariés :

  • en contrat à durée indéterminée (CDI), y compris les salariés titulaires d'un contrat unique d'insertion (CUI),
  • en contrat à durée déterminée (CDD) dans une structure d'insertion par l'activité économique ou en CUI.
Déroulé de la formation

La période de professionnalisation associe, en alternance :

  • des enseignements généraux et professionnels dispensés par un organisme de formation ou par votre entreprise si elle dispose d'un service de formation,
  • une formation pratique en entreprise, en lien avec les qualifications recherchées et  qui peut être encadrée par un tuteur.
Durée

La durée minimale de la formation est de 70 heures, réparties sur une période maximale de 12 mois. Cette durée minimale ne s'applique pas

  • si le salarié mobilise son Compte Personnel de Formation (CPF) pour suivre la formation,
  • si la formation permet d'aboutir à une validation des acquis de l'expérience (VAE),
  • si la formation est inscrite à l'inventaire de la CNCP.
Mise en œuvre

La période de professionnalisation est mise en œuvre à l’initiative :

  • de l'employeur, dans le cadre du plan de formation de l'entreprise,
  • du salarié qui doit en faire la demande de préférence par lettre recommandée avec AR auprès de son employeur.