Se former à son initiative

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est un droit attaché à la personne. Depuis le 1er janvier 2019, ce droit n'est plus estimé en heures mais en euros. Il permet de financer tout ou partie d'un projet de formation.

Le CPF s'adresse aux salariés, aux non-salariés, aux demandeurs d'emploi. Les salariés en contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage acquièrent des heures sur le compte CPF au même titre que les autres salariés.

Depuis le 1er janvier 2019, les formations éligibles au CPF sont :

  • les diplômes, titres à finalité professionnelle, certificats de qualification professionnelle (CQP) ou blocs de compétences, inscrits au RNCP,
  • les certifications ou habilitations enregistrées dans le répertoire spécifique des certifications et habilitations (RSCH)
  • les actions de validation des acquis de l'expérience (VAE),
  • les bilan de compétences,
  • le permis B et poids lourd,
  • les actions d'accompagnement et de conseil destinées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises,
  • les actions liées à l'exercice de missions de bénévolat ou de volontariat.

Désormais le CPF est crédité non en heures mais en euros à la fin de chaque année. Le montant inscrit sur le compte est de :

  • 500 € par an, pour tous les actifs, à l'exception de ceux travaillant moins d'un mi-temps (alimentation au prorata du temps travaillé). Le plafond maximum du compte est fixé à 5 000€ ;
  • 800 € par an pour les salariés faiblement qualifiés (niveau à préciser par décret) et les bénéficiaires de l'obligation d'emploi. Le plafond maximum du compte est fixé à 8 000€ ;

Sont également créditées en euros, les heures acquises avant 2015 au titre du DIF restent utilisables jusqu'au 1er janvier 2021.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP)

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle (PTP) remplace le Congé Individuel de Formation (CIF). Il est intégré dans le Compte Personnel de Formation (CPF) et mobilise les droits inscrits dans le CPF.

Il permet de réorienter son parcours professionnel par la mise en place d’une action de formation certifiante.

Qui est concerné ?

Les salariés justifiant d’une ancienneté d’au moins 24 mois consécutifs ou non, dont 12 mois dans l’entreprise, quelle qu’ait été la nature des contrats de travail successifs. L’ancienneté s’apprécie à la date de départ en formation du salarié.

Par dérogation, des modalités particulières d’ancienneté sont prévues pour les salariés souhaitant réaliser leur projet de transition à l’issue de leur CDD (conditions similaires à l’ancien congé individuel de formation).

La condition d’ancienneté n’est pas exigée pour :

  • les personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapées (OETH) [article L. 5212-13] ;
  • les salariés licenciés pour motif économique ou pour inaptitude, n’ayant pas suivi de formation entre leur licenciement et leur nouvel emploi.

Quelles sont les formations éligibles ?

  • Les formations certifiantes, éligibles au compte personnel de formation

En savoir plus sur le PTP : mise en œuvre - financement